• Léo Chupin

Du groove dans les nuages : Prodfolio vol. 1 de Pierre-Smaïn est sorti !

Dernière mise à jour : il y a 3 jours

Pierre-Smaïn compose des prod dans un style électro qui se rapproche du Cloud rap : une musique urbaine à la croisée de la French Touch et du Hip Hop, où la rythmique est au cœur de l'œuvre, avec une utilisation de synthé atmosphérique et planant.



Une prod cloud qui plane, qui groove


Pensé comme un portfolio de prod pour montrer son travail. J’ai eu le plaisir d’assurer la réalisation, le mixage et le mastering de l’EP.



Sunset : Couleur 80s synth-pop californienne. Un morceau bubblegum parfait pour une virée en voiture sur la côte.


Alone : ses couleurs pop sont mises au service d’un morceau plus introspectif, un peu plus sombre. Gros travail sur l’atmosphère et les reverbs pour créer un cocon de solitude aussi froid que réconfortant.


Break : douce sortie de l’obscurité. Ici, on a bien le contraste entre les percussions répétitives, lancinantes et les nappes planantes qui se perdent dans la reverb. La lumière au bout du tunnel.


Friends : Morceau plus uplift avec une bonne place laissée à la basse. Un groove plus accentué et une mélodie entraînante. Une batterie avec des toms plus 80s que les 80s apportent une bonne touche d’exotisme de bon aloi. On retrouve ce côté bubblegum du 1ᵉʳ morceau.


Sunrise : Fin en beauté avec le morceau le plus efficace : Grosse basse, synthé aériens et batterie déterminée. Un morceau presque minimaliste avec une forte sensation d’espace (malgré la présence de nombreux instruments et percussions). Gros travail d’automation sur la stéréo et la profondeur !


Réalisation artistique : le bénéfice du regard extérieur


La part la plus importante de mon travail de réalisation concerne la direction artistique. Pierre m’envoie des mises à plat de ses prod, j'améliore avec lui la structure et les arrangements.


J’identifie les passages plus faibles ou les moins efficaces pour l’aider à trouver des solutions. Je lui propose parfois des pistes de travail : rajouter un pont, rendre la structure plus claire, rallonger les refrains, etc.


Je l'aide également à valider ce qui marche. Quand on compose, on peut rapidement se perdre et ne plus avoir de recul sur ce qui fonctionne ou pas. Avoir un regard extérieur qui te confirme que c'est bon, c'est toujours utile.


Chaque son est une évolution : plus riche, plus original, plus mature, plus abouti… Certaines structures avaient besoin de travail : couper des longueurs, rallonger des morceaux, redonner de la vie dans certains couplets ou faire évoluer des fins de morceau.


De nombreux allers-retours à distance étaient nécessaires, avant une session finale, tous les deux en studio, pour peaufiner les derniers détails et faire naître la version finale de Prodfolio vol.1.


Un accompagnement complet


En tant que réalisateur, j'ai accompagné Pierre-Smaïn jusqu'à la sortie de l’EP :

  • Trouver titre de L’EP

  • Choisir le visuel de la pochette

  • Convenir du nom des morceaux

  • Décider l’ordre des morceaux

  • Déterminer les plateformes de diffusion.


Titre de l'EP

Pour ce 1er EP, nous souhaitions un titre clair qui transmette bien le concept : un portfolio de “prod”.

Remue-méninges ! Portfolio donna Potefolio pour finir en Prodfolio : un portfolio de prod 🙂 Volume 1, car ce n’est que le début, un volume 2 est déjà en cours !


Visuel de l'EP

Pas facile de trouver une pochette pour un projet instrumental. Après brainstorming, Pierre décida d’illustrer la genèse musicale du projet.

Portable à la main, il captura ce “magnifique” monument montreuillois, situé devant la résidence de son enfance, que j'ai retouché et recadré, avant d'impliquer Régis Boussari, graphiste, qui a transformé l’essai proposant plusieurs déclinaisons.


Les photos de Pierre


Les propositions de Régis.


Le nom des morceaux

Pendant un an, les titres s'appelaient "n°1", "le 2"... On ne voulait pas risquer de biaiser l'écoute des morceaux, destinés à des interprètes (chanteurs et rappeurs).. Après discussions, Pierre proposa : Sunrise, Friends, Break, Alone et Sunset. Des mots simples au concept large, qui englobent complètement le mood de chaque titre. En plus, on se retrouve avec “une journée complète” du lever au coucher du soleil !


Fun fact : une erreur de mise en ligne, et les morceaux sont apparus dans l’ordre inverse sur L’EP ! Catastrophe, mais pas tant que ça, on passe d’une journée entière à une nuit complète. C’est le dark side de l’EP. Et ça marche. Une écoute complète dans les deux ordres donne une expérience entièrement différente !



Façonné un son sur mesure : le mixage


Pas d’enregistrement pour cet EP résolument électro, si ce n’est quelques petits effets vocaux de prod cachés ;)


Le mixage occupe une part conséquente de la réalisation. Après écoute de ces premières prod et quelques palabres, j’ai compris le son que Pierre recherchait.

J’ai voulu emporter les prod de Pierre encore plus loin, créer un véritable espace sonore, un cocon de son entre les gros kicks et les nappes de synthé aériennes.


Après les phases d’égalisation, de compression et de spatialisation, j'ai effectué un gros travail d’automation sur les reverb, créant des effets surréalistes d’une reverb tantôt gigantesque, parfois absente, le tout d’une seconde à l’autre. Beaucoup de jeux aussi sur la stéréo. Un mix dont le but est de transcender la composition originale : améliorer la profondeur, la richesse et l'impact émotionnel.


Le plugin de reverb RAUM de Native Instrument fait partie intégrante du son de cet EP.



Peaufiner le son : le mastering


Pour faire simple, l’objectif est de grossir le son, de le peaufiner, d’amplifier les basses et les aiguës, pour atteindre un volume sonore le “plus fort possible”, sans dénaturer ou détériorer le son.


On passe de -14db LUFS au mix, niveau recommandé par les plateformes de streaming, à -9db LUFS après mastering. Cela permet d’avoir un son puissant qui s’entend correctement sur tous les supports sans pour autant détruire les sonorités.


Combien ça coûte ?


Le mixage d’un EP 5 titres coûte 1500€ (le prix varie entre 1000€ et 2000€), et 250€ pour le mastering.

Les diverses sessions de travail, de réalisation de musique et d’organisation ont été englobées dans un forfait de 250€ (5 heures de travail étalées sur 3 sessions).


Concernant la réalisation, comptez un pourcentage sur les droits d’auteur et la reproduction mécanique (maintenant caduque, donc sur les streams). Toujours un peu secret, il varie selon chaque projet car il est difficile de quantifier tout le travail passé à écouter, commenter, discuter, etc. Avec bien sûr l’incertitude quant à un possible succès.


On a ainsi un budget global pour réalisation-mixage-mastering-accompagnement de 2000€ plus des pourcentages de droit d’auteur et de stream.


Ça s’écoute où ?


Grâce aux plateformes comme iMusician ou Tunecore ça s’écoute partout : sur Spotify, Deezer, Youtube, Instagram, TikTok, …etc


🔗 ça s'écoute ici


La suite ?


Un univers à part entière qui se suffit complètement en instrumental, mais qui pourrait bien accueillir une voix ! Inspiré.e par ces titres ? Envie d’une prod de Pierre-Smaïn pour votre projet ? Contactez-nous !


🔗 Pierre sur Instagram

🔗 Mon Instagram


De plus, nous travaillons actuellement sur le volume 2.


⚠️⚠️ Breaking news ! ⚠️⚠️

Après cette collaboration fructueuse, nous avons poussé l’aventure plus loin et lançons un service de musique à l’image. Nous avons déjà à notre actif 4 génériques de podcast. Je vous en dis plus très bientôt !


22 vues0 commentaire