leochupin.JPG
  • Léo Chupin

Sortie du 1er EP de Caroline Harvey - Piano Voix Vol.1 : Nouvel Aperçu

Dernière mise à jour : oct. 29

Ce 16 octobre sort le premier EP de Caroline Harvey.


Caroline Harvey est une chanteuse pianiste d’origine québécoise avec qui je travaille depuis six mois.


Elle a commencé la musique très jeune dans son Québec natal, a gagné de nombreux concours de chant et a fait de nombreux passages télé dès l’âge de 6 ans, où elle impressionne tout le monde. A l’adolescence, elle intègre une formation dans une prestigieuse école de musique de la région de Montréal. Par la suite, elle a fait le tour du monde des hôtels/bars/salles de chanson, promenant son répertoire de standards piano jazz en anglais, en français et en espagnol, ainsi que son répertoire de chanson québécoise. Du Japon à la Chine, en passant par Jakarta et Dubai, et plus encore.


Elle a participé à de nombreuses actions citoyennes et engagées contre la guerre, notamment en Irak avec Les Artistes pour la Paix. En parallèle, elle compose en permanence, a travaillé en studio, rencontré des équipes de maison de disques et chanté ses compositions partout en France.

De gauche à droite, de haut en bas : Caroline en concert à Montréal. Au Japon, au célèbre New York Bar du Park Hyatt de Tokyo (où a été tourné Lost In Translation, le film de Sofia Coppola). Au studio Davout. Et toute enfant dans la version québécoise de la chanson Le téléphone pleure.


Caroline a connu de gros coups de chance suivis par des tragédies, et son rêve de carrière et de contrat de disques, maintes fois près de se réaliser, lui a glissé entre les doigts. Elle a notamment été approchée à deux reprises par des équipes de Sony Music, et par les éditions de Charles Aznavour. Elle a travaillé avec des musiciens très célèbres au Québec, en France et en Belgique. On a souvent voulu lui faire chanter des répertoires qui, au final, ne lui convenaient pas. Les projets musicaux qu'on lui proposait n'étaient pas construits autour d'elle et de son piano, de ses compositions, de son approche personnelle. De sorte que Caroline s'est retirée de plusieurs projets d'envergure qui ne lui ressemblaient pas. Et pour conserver son intégrité artistique et sa vision musicale, elle a fait beaucoup de choix très difficiles sur le plan de la carrière et du succès commercial.


C’est maintenant âgée de 53 ans que Caroline, riche d’une existence intense et d'expériences multiples chargées de bonheur et aussi de malheur, se concentre sur ses compositions, sur son style piano-voix, se produisant régulièrement dans des salles de chanson en France et dans la capitale.


Le plateau du studio de Meudon


J’ai rencontré Caroline au Studio de Meudon lorsqu'elle est venue enregistrer ses morceaux en piano-voix durant de courtes sessions de deux heures. Sa technique vocale et son répertoire m'ont impressionné, mais j’ai senti qu'elle avait besoin d’être aidée pour transcender ses chansons. Nous avons sympathisé et je lui ai proposé mes services de réalisation (de direction artistique). Depuis, par la force des choses, je porte également les casquettes de manager, d'agent chargé de production, de coach de vie, de designer, de consultant, etc. En attendant qu'elle trouve un manager ou un agent !



Ce premier EP a été enregistré au Studio de Meudon le 19 février 2021. À ce moment-là, nous ne travaillions pas encore ensemble en dehors du studio. Pour ce premier EP, ma part de réalisation se résume à un accompagnement lors de la session d’enregistrement, ainsi qu'à la direction artistique du mixage. Mes premiers pas dans la réalisation ont consisté à suggérer à Caroline, en toute fin de session, de jouer deux fois le refrain de Tobi. Elle accepté et c'est tant mieux car, à mon avis, un refrain si efficace mérite d’être joué plus d’une fois !


Lors de cette session, Caroline a été en état de grâce, en confiance, très «  juste  » et puissante dans son interprétation, comme elle ne l'avait jamais été auparavant. C’était sa sixième session au Studio de Meudon et la première fois où, à la fin de la session, tout en faisant les exports (appelés aussi bounces) j’écoutais avec attention chacune de ses prestations, «  bluffé  » par sa performance. Pour moi, ce premier EP représente le summum de son niveau et de ses chansons avant que nous ne commencions véritablement à travailler ensemble.


C’est à partir de ce moment que j’ai commencé à l’accompagner et à travailler avec elle en amont des sessions de studio, lors de longues séances de travail à Musique Location, à Paris. Je reviendrai plus tard, dans des écrits ultérieurs, sur mon travail avec elle et comment se passent ces séances de travail.


Photo issue du shoot pour la pochette.


Durant l’année à venir, quatre autres EPs vont sortir, pour un total de 20 chansons. Cette série d’EPs possède un parti-pris et une démarche assumée : ce sont des enregistrements live en piano-voix. Pas la moindre édition ni le moindre rafistolage, pas de corrections de la justesse ou de la mise en place. Ce que vous entendez, c’est ce qui s'est passé ! Avec les petites erreurs,  les petits accidents, mais aussi avec la magie préservée. C'est la garantie de revivre la musique, la performance, en connexion directe avec la musique et la sensibilité de Caroline. À notre époque où le numérique permet de lisser toutes les aspérités, choisir de se montrer au «  naturel  » est audacieux.


Cela dépend bien sûr du style de musique : on ne produit pas de la pop comme on produit du classique ! Là où, pour la pop ou la variété, la production passe par de nombreux edits pour parvenir au résultat le plus parfait et efficace possible (je le fais aussi sur d'autres productions), pour le jazz et le classique, et même pour le rock, on va rechercher la performance brute et naturelle. Du moins, c’est ce que je croyais. J’ai assisté à des sessions pour de nombreux artistes de jazz, de rock et de classique, où nous enregistrions seulement deux mesures par deux mesures, avant de couper puis de coller ! Parfois, on coupe et on colle des parties entières, parfois juste une note ou une respiration! Oui, ça marche, certes, cela ne s'entend pas directement. Mais dans le cadre d’un morceau acoustique, le cœur, lui, l’entend, car il n’y a pas de battement de vie, tout est mécanique, parfaitement en place. Cette perfection est artificielle et ne tiendra pas la distance. Ici, en ce qui concerne Caroline, on est dans un contexte de chanson et de jazz et ces surproduction et sur-édition seraient des excuses. En effet, si on n’arrive pas enregistrer d'une traite, c’est que l’on n'est pas prêt. Avec Caroline, comme avec tous les musiciens qui enregistrent dans les mêmes conditions en direct, c'est cette recherche de quelque chose d’organique, de vivant, cette pulsation de vie qui nous poussent à nous dépasser et à travailler toujours plus !


Mon set-up habituel quand j'enregistre Caroline au Studio de Meudon.


J’ai également décidé d’utiliser le moins de micros possible. Au Studio de Meudon, on peut facilement voir jusqu'à neuf micros sur un piano ! Le piano Steinway D, magnifiquement préparé par Bernard Faulon, a été enregistré avec une paire de Neumann M149 Jubilee. La voix de Caroline a été captée avec le roi des microphones vintage : un Neumann U47 des années 1950. Le tout dans des préamplis 33115 d’une console Neve «  Melbourne  » de 1974.

Le Neumann U47 (de travers), les Neumann M149 et la console Neve.



Lors du mix, j’ai recherché un son très « naturel » mais résolument moderne. J'ai cherché à ce que l’on entende une présence et un espace acoustique, que l’on se représente la scène. J'ai marié ceci avec la compression et le «  punch  » que permettent les techniques modernes pour proposer une expérience complète, sensible et percutante.


Donc, pas mal de reverb : j’ai utilisé plusieurs instances qui se complètent pour créer un espace palpable. Fermez les yeux, vous verrez, vous êtes dans la pièce avec elle !


De l'idée à la version finale


Pour la pochette, j'ai gribouillé une idée et on a organisé un shoot photo au théâtre de l'Écho. J'ai réalisé la pochette la pochette, bien que ça n'ait pas été mon souhait à l’origine, mais on a dû improviser et s'adapter pour pouvoir sortir l’EP à temps  !


Ce premier EP se nomme «  Nouvel Aperçu  », car il se trouve par hasard être un aperçu des prochaines sorties : les thèmes abordés reflètent bien le répertoire de Caroline. Et il est en même temps une redécouverte de la musique de Caroline, elle qui la partage depuis si longtemps.


Depuis avril, je l’accompagne donc sur 16 autres chansons qui viendront sur les prochains EPs. J'interviens sur les structures, l’interprétation, le sens, la dynamique, etc. C’est un travail profond est riche. Le prochain EP est prévu pour le printemps 2022. Et je vous parlerai plus de comment je travaille à ce moment-là.


L'EP en écoute ici : https://li.sten.to/CarolineHarveyEP


Caroline est en concert ce 20 Novembre au théâtre de l’écho

les billets sont en vente ici : https://www.billetreduc.com/278979/evt.htm


Suivez la sur les réseau :

https://www.facebook.com/carolineharveymusique

https://www.instagram.com/itscarolineharvey/

28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout