• Captain Chup

Abbey Road Institute Session #2 : Arley


1 groupe, 2 chansons, 3 techniques différentes d’enregistrement.

Arley est un trio de Folk/Blues acoustique. L’enregistrement a été effectué durant 2 sessions de 4 heures. Le premier jour, j’ai enregistré les 2 chansons en « close micing »: la technique d’enregistrement classique en studio (un ou plusieurs micro devant chaque instrument).

Le lendemain on a refait les deux chansons en prises mono avec un seul micro puis en stéréo avec juste deux micros.

J’ai effectué les prises mono avec un Neumann U87 en position omni et les prises stéréo avec deux Royer R121 en Blumlein. J’ai découvert les prises de son avec un seul micro avec Klaus Blasquiz en cours à l’ARI puis avec la chaîne de John Cunibertti « One mIc session ».

Ce qu’il y a d’intéressant avec les prises d’ensemble avec seulement un ou deux micros c’est que le mélange des sons se fait de manière organique et naturel : pour faire la balance entre les musiciens, il faut les diriger à la prise pour qu’ils s’avancent ou se reculent du micro. Une fois l’enregistrement effectué, on ne peut plus rien faire !

Ce genre de prise de son est réservé aux groupes d’un certain niveau qui jouent en place, juste et qui ont beaucoup répétés. Ce genre de prise de son ne permet peu ou pas de montage et de correction individuel en cas d’erreurs ou de fausses notes. Le groupe doit être à l’écoute pour gérer les volumes entre eux. Pour ce qui est du mixage on se rapproche plus du mastering avec un traitement global.

Ces 3 propositions d’enregistrements offrent chacune un son, un mixage et une expérience différente avec leurs avantages et leurs inconvénients.

L’enregistrement mono peut sembler le moins flatteur mais c’est le plus direct, sans distraction, compacte, efficace. Le son est moins définit mais il n’est pas dépourvut de qualité. On a notamment un son consistant avec une puissance et un impact relevé.

La prise de son blumlein a pour moi la plus belle profondeur, le mélange entre les sources le plus doux, une très bonne perspective et le respect du timbre de chaque source.

Pour placer les instruments dans le panorama gauche/droite il faut placer les musiciens lors de la prise de son de part et d'autres des micros. J’ai décidé de donner une perception « live » naturelle, comme si le groupe jouait en face de nous en concert.

Enfin, La prise de son la plus couramment utilisée dite « close mic » est la plus propre avec le son le plus poli, clair et efficace : chaque instrument a pu recevoir un traitement personnalisé (égalisation, compression, reverb, automation de volume, etc.) lors du mixage.

Il est très excitant de faire des enregistrements « non conventionnels » avec des prises de risques et des partis prit. J’ai hâte de pouvoir retenter l’expérience.

Chaque morceau est donc disponible dans les 3 versions : One mIc Mono, Two Mic Stéréo, et Close mic. La playlist est au début.

One mic Session Release : https://youtu.be/I3Ee9Y3fG2s Tie Me Up : https://youtu.be/oCsXNk4Gqq8 Two Mic Session Release : https://youtu.be/uXrbu_Ov-cA Tie Me Up : https://youtu.be/xo4RXCHOOng Close Mic Session Release : https://youtu.be/qeFD5_gYJUk Tie Me Up : https://youtu.be/qlGnnwS9f70

Arley : https://www.facebook.com/arleytheband/

Pauline Villain : Chant

Alim Elborki : Guitare, choeurs

Léo Flank: Cajon, percussions, choeurs

Claps Bonus : Les Claptains : Mina Roth et Théo Slagt

Enregistrement effectuer à l'Abbey Road Institute Paris en novembre 2018.

Enregistrement, mix, mastering : Léo Chupin

Pre-Amp : SSL 9000K

Mix « In The Box » sur Protools

Assisstant : Théo Slagt

Arley : Léo, Pauline & Alim.

Moi même en train d’installer le couple stéréo.

Prise One mic mono de "Tie Me Up" : Arley rejoins par "les claptains". Pour le mix la prise de son du C414 sera abandonné (pas assez précis et trop de "room").

#musique #Studio #mix #Ingéson #onemicsessions

14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

© 2015-2020 by Leo Chupin